Sizun

Aux Jeudis de Sizun s’est produit un trio pour le moins original programmé depuis 1996 pour des concerts et productions dans de nombreux festivals.

C’est un programme d’oeuvres de musiciens du XVIIe siècle à nos jours qui a fait le bonheur des mélomanes, ravis de leur soirée. Le trio devait interpréter une cantate de Scarlatti « Ardo è ver per té d’Amore », « Le Vent de Novembre », mis en musique par Pascal Frank, musicien contemporain, sur un poème intitulé « Le Vent » de Emile Verhaeren. Ce travail de recherche de la perfection entre la voix de soprano, la flûte et l’orgue est constant et laisse transparaître une très grande sensibilité, un flot d’émotions parfois déconcertantes.

LE TELEGRAMME – 14/08/2003