Sizun

Jeudis de Sizun : un quatuor instrumental de haute gamme

Les mélomanes sont restés longtemps sous le charme des œuvres que leur ont présenté les quatre musiciens. Que ce soit dans les œuvres pour quatre instruments comme les sonates de Bach et de Krebs ou dans les trios comme le Divertissement de Philippe Gaubert ou encore dans la romance pour flûte et orgue de Saint-Saëns jouée par Emmanuelle Rouaud, le tout était d’une grande technicité et virtuosité. Le concert n’aurait pas été complet sans les solos de l’orgue interprétant Bach, Mozart, Corréa de Arauxo, et celui de la flûte d’Isabelle Hébrard pour une oeuvre de Thierry Pécou. Un régal, d’autant que l’acoustique parfaite de l’église a contribué à la solennité de l’événement.

LE TELEGRAMME – 14/08/2006